Depuis trois ans, la clinique Rhône-Durance applique, grâce à des partenariats financiers privés, cette thérapie innovante.

Elle permet de détruire les fibres nerveuses sympathiques cheminant autour des artères rénales. Ces fibres nerveuses sont connues depuis longtemps comme participant à l’élévation des chiffres tensionnels.

Réduire l’hypertension par la dénervation rénale

Un cathéter porteur est introduit par l’artère fémorale avant d’être positionné à l’origine de chaque artère rénale.  Dans ce cathéter, une sonde d’ablation est mise en place, capable, par élévation thermique, de détruire les fibres nerveuses en question.

La durée de l’intervention est de 40 minutes à une heure avec de bons résultats et durables. Une étude clinique menée par le Dr Jérôme Brunet, cardiologue au sein de la clinique vauclusienne, est en cours.

Les premiers résultats devraient être connus l’an prochain.